maternité de substitution
Vie Pratique

La maternité de substitution en Belgique : à quoi s’attendre des futurs parents?

Les couples mariés qui ont les problèmes de la capacité de procréation envisagent la maternité de substitution en Belgique comme le moyen de réaliser le rêve d’avoir un enfant. La Belgique est l’un des plus populaires directions du tourisme reproductif : dans le pays la médecine reproductive est très développée, il y a la réalisation de la pratique de la grossesse chez les couples infertiles (y compris homosexuels) voilà pourquoi des milliers de personnes y arrivent chaque année avec le désir commun – devenir parents.

Néanmoins avant de prendre la décision il faut savoir toutes les nuances pour ne pas faire face aux surprises inattendues. Il faut comprendre notamment la situation juridique de la mère porteuse en Belgique, le taux de dépenses et les modalités d’exécution de prestation des services reproductifs.

Malgré une large pratique et le manque des interdictions législatives sur la maternité de substitution dans le pays, il n’y a pas d’actes ou de lois déterminants les droits et les obligations des parties (sauf la loi de 2007 sur la PMA). Entre les années 2015 et 2016 le Sénat de Belgique a étudié la possibilité de réglementer juridiquement la pratique de GPA, mais jusqu’à présent cela n’a pas pris la forme de la base législative. C’est à dire les futurs parents ne sont jamais protégés, la mère porteuse peut changer sa décision et garder l’enfant chez elle et aucun juge n’a pas le droit de l’obliger à donner son bébé aux autres. Les futurs parents peuvent obtenir les droits de garde devant le tribunal après que la mère porteuse renonce volontairement à ses droits parentaux. Et il ne reste que faire confiance à la femme qui porte le bébé du couple marié.

En ce qui concerne le prix des services de la mère porteuse en Belgique – le service de porter un bébé pour les autres gens peut être réalisé seulement à but non lucratif. Cependant Il faut se préparer à payer de plus les dépenses courantes de la mère porteuse pendant la grossesse. La récompense dépassant les frais encourus est considérée comme un délit et peut avoir des conséquences pour les parents aussi que pour la mère porteuse. En ce qui concerne le côté médical du programme (les examens, le suivi de la FIV, la surveillance de la grossesse), le couple marié doit payer de 54 000 euros. Toutefois personne ne donne la garantie du  résultat positif de la première tentative et au cas de l’échec de FIV ou de l’interruption de la grossesse, il faut payer encore une fois les nouvelles tentatives. Chaque protocole est de 2000 à 5000 euros. Vous pouvez ajouter à ce prix le coût de la vie en Belgique après quoi le total sera 100 000 euros. Le risque de gaspiller de l’argent et rester sans l’enfant désiré existe. Et de plus dans le Royaume de Belgique seulement quatre cliniques (à Bruxelles et à Liège) ont le droit de réaliser les programmes de la maternité de substitution.

 Il existe un sûr moyen de se protéger contre n’importe quel risque grâce aux programmes de garantie de Feskov Human Reproduction Group. Nous offrons les forfaits de services selon la situation individuelle médicale et le budget de client à condition du résultat garanti. Dans le forfait « Confort » ce résultat est présenté par la grossesse de 12 semaines, le forfait «Healthy generation» prévoit la garantie de la naissance de votre bébé avec  l’ensemble idéal des gènes sans aucune prédisposition aux maladies et états héréditaires (la cancérologie, les maladie de Kahneman, la mucoviscidose et aux plus de 500 pathologies). La couverture des risques dans le forfait « Confort » prévoit la réalisation de la grossesse de 12 semaines. Au cas de la FIV échouée ou de l’interruption de la grossesse avant 12 semaines – la clinique refait toute la gamme de procédures jusqu’au résultat indiqué dans le contrat. Dans les autres forfaits le résultat est garanti, c’est la naissance d’un enfant sain. Le prix de la mère porteuse est déjà inclu dans le tarif de tous les forfaits au même titre que les services juridiques et d’hôtellerie. Pour les personnes très occupées il y a la possibilité de participer au programme sans visiter l’Ukraine. La législation de notre pays défend complètement les intérêts des parents et dénit le droit de la mère porteuse à l’enfant (selon le Code civil et le Code de famille de l’Ukraine). Grâce à cela vous ne trouverez aucun obstacle juridique pour obtenir les droits de garde de votre enfant , nos juristes garantissent la vite résolution de cette question selon les droits du Royaume de Belgique.

Consultez-vous sur nos services sur le site et le représentant vous donnera avec plaisir plus d’information sur les forfaits nécessaires dans le chat en ligne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.